L’association

L’historique:

Créée à l’été 2013, l’association Tout un monde a développé des rencontres enfants-parents en s’inspirant du modèle des Lieux d’Accueil Enfant Parent (LAEP) tel que définis par  la CAF. Elles ont la particularité d’être à la fois itinérantes et, pour une partie d’entre elles, « hors les murs » c’est-à-dire à l’extérieur.

En 2018, elle propose aux familles,  deux LAEP ainsi que des rencontres enfants-parents dans quatre lieux différents et couvre 3 arrondissements de Marseille: le 1er avec Destination Familles et le centre social Dugommier, le 4ème avec le Parc Palais Longchamp et le 6ème avec l’annexe de l’école des Bergers.

Notre démarche

Nos expériences professionnelles et personnelles nous ont amenées à développer ce projet. C’est en mêlant nos approches de la petite enfance et de la culture que nous avons à coeur de proposer différents lieux conviviaux, ouvert à tous, favorisant la rencontre entre les uns et les autres.

Nos compétences

Nos parcours nous ont amenés à développer des compétences particulières. Elles ont l’avantage d’être complémentaires, ce qui donne une réelle pertinence au projet.

Notre complémentarité

De notre rencontre est né un projet qui voit nos compétences se conjuguer. D’une certaine manière, nous souhaiterions que les familles d’un des secteurs les plus paupérisés de la cité phocéenne puissent bénéficier de ce que notre rencontre nous a apporté : une complémentarité de savoir, de savoir-faire et de réseaux.

En effet, pour favoriser les rencontres et rompre avec les phénomènes d’isolement nous voulons réintroduire du collectif et de l’humain face à des approches trop souvent purement statistiques. Pour cela nous désirons nous appuyer à la fois sur l’ensemble de nos compétences et sur notre réseau de façon à adopter une approche pluridisciplinaire du soutien à la fonction parentale.

 

L’économie solidaire

Nous souhaitons également inscrire ce projet dans la démarche de l’économie solidaire. Tant par notre fonctionnement interne que par les objectifs du projet, développés en direction des familles. Ainsi, nous avons créé une structure associative, dont la gestion est collégiale et la gouvernance sous l’égide du co-portage.

C’est-à-dire que nous avons fait le choix d’une répartition équitable des tâches mais aussi développer des outils collaboratifs ou encore mutualiser, dans la mesure du possible, les espaces nécessaires à notre activité avec d’autres associations.

Et, pour nous équiper, nous inscrire dans une démarche de recyclage et de récupération de matériel. Ce qui est, à nos yeux, une nécessité tant financière qu’environnementale.

En ce qui concerne nos pratiques professionnelles, nous avons à cœur de travailler dans le respect de l’autre, le partage et l’équité de façon à garantir à chacun un accueil de qualité. C’est pourquoi il est fondamental, à nos yeux, que les tarifs que nous soumettons aux familles ne puissent pas être un frein à leur participation aux activités de l’association.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *